Shaxi Old Theatre Inn - Shaxi, Jianchuan, 671302, Chine
Home

Hébergement

Chambres

Activités

Accueil

Se restaurer

S'instruire

Temple de la fertilité

Travaillez

Galerie

L'Histoire de Shaxi et du Temple du Verger
aux Poiriers (Pear Orchard Temple)

Trouvée lors de la rénovation du temple, une tablette gravée
racontent l'histoire

  • Historical Record of Shaxi (Custom)

La reconstruction du hall de l'empereur de Jade et l'histoire du temple de la Miséricorde
protéctrice
Comment le bouddhisme est arrivé en Chine il y aura bientôt 2000 ans:
Le Bouddhisme est arrivé en Chine pendant le règne de l'empereur Han Ming (28-75 CE). Mais ce
ne sera que quelques centaines d'années plus tard, lorsque le missionnaire indien Bodhiharma
voyaga en Chine que la religion, se répandra à travers le pays. Partout où Bodhiharma allait, il
rassemblait un grand nombre d'adeptes, conquis par les idées de karma, de volonté de l'univers, de
sort et de destiné; et par les croyances qu'après la mort, le bien sera récompensé aux cieux et le mal
puni en enfer, ou encore que l'on peut trouver sa vraie nature en libérant son esprit des distractions
quotidiennes.
À l'origine, il n'y avait pas de livres religieux ou d'écritures disponibles pour les bouddhistes
Chinois. Les gens dûrent mémoriser les enseignements et la transmission des savoirs s'effecua
princpalement oralement. Les fidèles construisirent de nombreux temples, mais la pratique d'ériger
des statues de divinités n'est apparu que sous la dynastie des Jin (265-420 CE). Celle ci s'est
d'ailleurs ensuite développée jusqu'à constituer une forme d'Art, répandue à tous les temples en
Chine.

Durant la dynastie des Tang (618-907) la vallée de Shaxi fut complétement inondée et devint partie
intégrante du lit de la rivière de la grande Yangtze, le troisième plus long fleuve du monde, qui, sur
le territoire Chinois s'écoule le long de 6300 km et passe à travers 11 provinces. À une époque
encore relativement imprécise le cours de la rivière fut bloqué en amont par des événements de
nature géologiques. Ainsi dévié vers le sud des vallées escarpées de l'Ouest, la moitié de la vallée de
Shaxi resta recouverte d'eau, et par la même inhabitée pendant des siècles. Tandis que l'autre partie
(au sud) s'éroda jusqu'à former une basse plaine. Au fil du temps, les eaux se retirèrent et les terres
réapparurent. Finalement, c'est au cours de la dynastie des Ming, qu'un petit groupe de personnes originaires du Henan s'installèrent dans la région. Ces premiers habitants appelèrent leur village
"Diantou", qui signifie tout simplement "L'endroit à la tête de la vallée".

Grâce à l'influence de Bodhidharma et de ses disciples, il devint de coutume que partout où il y ait
un village, soit construit un temple et, que là où il y ait un temple soit érigé des statues des diverses
divinités, ces dernières pouvant par ailleurs tout à fait varier d'un village à l'autre. Notre propre
temple à Shaxi a été déplacé trois fois avant d'être reconstruit puis récemment rénové sur son
emplacement actuel.
En regardant le contour des montagnes de la cloche qui entourent la vallée on ne peut s'empecher de
les imaginer comme un dragon paisible et verdoyant, dont l'esprit garderait les villages de l'Ouest de
la vallée. Le dragon maintien l'écoulement des eaux et le vert des forêts, préserve la beauté de ce
mini-paradis qu'est Shaxi.
Le temple actuel a été construit vers la fin de la dynastie Qing (1616-1912 CE) et est dédié à la
Bodhisattva Guanyin, déesse de la Compassion, dont la statue est dans la position centrale du
santuaire principal. Situé à sa droite se trouve le Grand Dieu Noir du Ciel, une divinité locale du
peuple Bai, tandis qu'à gauche se trouve Bodhidarma. Au fil du temps, le temple a attiré de
nombreux pèlerins et la communauté locale a pu recueillir des fonds destinés à une communauté de
religieuses qui purent s'occuper des cérémonies religieuses du temple et assurer son entretien.

Le temple devenu ainsi couvent se situe proche de la montagne Taibai et à courte distance des
collines Tianyian vers le Nord, et fait face à la pagode de jade située elle au sud de la rivière et
visible depuis le temple à distance. Autrefois, les villageois s'endormissait au doux son feutrée du
tintement de la cloche du temple. Et lors des jours de fêtes religieuses c'est en musique et tous
ensemble réunis que les villageois célébrait les évênements dans une atmosphère digne de celle d'un
royaume enchanté.
Les voyageurs s'arrêtant pour profiter de la beauté du lieu et du couvent, étaient assurés d'un accueil
de la mère supérieure, qui ayant une âme charitable gardait toujours la porte du temple grande
ouverte.
Une fois, un homme âgé transportant des statues de l'Empereur de Jade s'arreta au couvent. Il
demanda si il y avait un lit disponible pour lui pour la nuit et si il pouvait lui confier, durant les
premières heures du jour suivant, la garde de ses statues, le temps qu'il puisse traiter une affaire qu'il
aurait à regler au matin. Le lendemain l'homme quitta le couvent en laissant derrière lui les statues
déposée la veille. Suite à cela il ne fut jamais revu de sorte que la nonne pensa qu'il eu s'agit de
l'Empereur de Jade lui-même venu visité le couvent. Estimant qu'il s'agissait là de l'expression d'une
volonté divine, elle décida de construire un sanctuaire permanent à l'Empereur de Jade.

Elle convoqua en réunion l'ensemble des villageois pour discuter du projet, et tout le monde accepta
sans réserve de le soutenir. Les plus riches contribuèrent financièrement et les plus pauvres par leur
travail. Au terme de 6 mois ils achevèrent le projet de construction. Le sanctuaire de l'Empereur de
Jade fut consacré en 1917 et depuis lors visité et vénéré par tout la population de la région. Par
ailleurs les villageois, en plantant tout autour des pins sacrés contribuèrent à donner au lieu un
caractère paradisiaque. J'ai dès mon plus jeune âge été bien éduqué, et maintenant je suis un vieil
homme, je viens toujours ici de temps en temps pour profiter de l'atmosphère paisible. Mais avant
que l'on s'en rende compte, la révolution culturelle avait éclaté. Les gens effrayé et sous le coup de
la confusion prirent congé de leurs raison. Les religieuses disparurent. Certaine iraient retourner
dans leurs familles ou se marier. Le couvent fut laissé dans un état d'abandon. Les gens brisèrent les
vitres, démolissèrent les murs, et jetèrent les statues des dieux dans la rue. Enfin quelqu'un mis le
feu et tout disparu.
Dans la nuit de l'incendie, certains bandits avaient prémédité le vol de la statue de l'Empereur de
Jade, car elle était faite d'or, pensant que personne n'oserait les arrêter. J'étais outré et accompagné
de mon frère aîné nous nous rendîme au temple après minuit et nous prirent la statue pour le
protéger à la maison où nous le gardâmes ainsi caché pendant plus de 40 ans. Même à nos propre parent nous ne dirent rien à ce sujet. Des années plus tard quand j'ai entendu lors d'une réunion du
gouvernement que la politique envers la religion allait être changée et que les personnes serait à
nouveau libres de vénérer à nouveau leurs dieux, nous pensèrent à reconstruire le temple.
Une fois que ces nouvelles furent propagées, un groupe d'anciens du village s'est réuni pour
questionner le projet de reconstruire le temple du village. Tout le monde convenu que ce serait une
bonne idée et nous allèrent à la rencontre du reste des villageois. Chaque famille nous soutena
solidement dans cette démarche, et nous commencèrent donc à recueillir des dons de nourriture,
d'argent et de travail, ainsi qu'à choisir des dates de bon augure pour commencer à travailler. Nous
restaurèrent la salle Guanyin d'abord, puis réparèrent le palais de l'Empereur de Jade. Enfin, bien
sûr, nous aurions à remplacer la statue manquante de l'Empereur de Jade. Nous décidâmes
d'attendre la fin de la récolte de riz et de planifier une grande ouverture de manière à coïncider avec
la fête de la moisson.

J'ai dit à tout le monde de ne pas s'inquiéter à propos de la statue de l'Empereur de Jade, disant que
je ferais moi-même une statue que j'apporterais à l'ouverture. L'échéance approchait et mes amis me
demandaient quand allais-je terminer l'ouvrage de l'Empereur de Jade. Je les invitaient encore à ne
pas se inquiéter et le jour de l'ouverture j'alla au temple très tôt le matin, avant que quiconque soit
levé et installa l'Empereur dans son temple. Le jour de l'ouverture tout se passa très bien. Mes
longues années d'attente n'étaient plus et mes souhaits étaient devenus réalité. J'étais de nouveau un
homme heureux. Mais moins de six mois plus tard, je fut sous le choc et désespéré quand j'appris
que quelqu'un avait volé la statue d'or. Nous n'avons jamais su qui avait commis cet acte. Nous
avons donc dû remplacer l'original avec une copie faite d'argile. J'acceptai la façon dont les choses
tournèrent, mais ce fut une perte terrible.
Comme notre temple est situé dans le village principal de Shaxi il attire presque tous les voyageurs
qui visitent les monts Shibao. Non seulement les touristes chinois, mais aussi étrangers qui
s'arrêtent pour se reposer au temple. Nous avons donc mis beaucoup d'efforts pour maintenir sa
structure et son apparence. Nous accorderons toujours beaucoup d'importance à la protection de ce
lieu sacré et maintiendrons notre foi dans nos dieux. Les populations locales sont ici dévouées et
généreuses, toujours prêtes à travailler dur pour s'entraider et ouvertes à accueillir toutes les
personnes qui passent par ici.

Shaxi Old Theatre Inn
Duan Jia Deng Village, Ville Shaxi, Village de Duan
Shaxi, Jianchuan, 671302, Chine
Appeler: +86 872 4722 296

Infos

Bienvenue à Shaxi, un trésor culturel de la route du thé et des chevaux, au Yunnan

À mi-chemin entre Lijiang et Dali, Yunnan Shaxi et son art de vivre traditionnel magnifiquement préservé offre un aperçu exceptionnel d'une ère oubliée, celle d'une Chine ancienne rurale mythique. Shaxi à été épargée du tourisme de masse grâce à une position relativement éloignée des destinations populaires du Yunnan. Récemment une nouvelle autoroute permettant de joindre Dali et Lijiang depuis Shaxi en moins de 90 minutes à été construite. Le gouvernement local, soucieux de protéger le patrimoine culturel unique de Shaxi, travail en collaboration avec une équipe américaine de conservation qui vise à créer une stratégie de tourisme durable pour la vallée, et encourager des activités offrant des opportunités de propriété pour les familles locales. Allons y!